avantageux

avantageux

avantageux, euse [ avɑ̃taʒø, øz ] adj.
• 1418; de avantage
1Qui offre, procure un avantage. 1. bon; 1. beau, bienfaisant, favorable, heureux, intéressant, précieux, profitable, salutaire, utile. Marché, traité avantageux. Offre avantageuse. Prix avantageux. Le grand paquet est plus avantageux. économique.
2(XVe) Qui est à l'avantage de qqn, propre à le flatter, à lui faire honneur. favorable, flatteur. Vx « Il en avait fait un portrait fort avantageux » (Hamilton). Mod. Il a une idée assez avantageuse de lui-même. Présenter qqn sous un jour avantageux. Prendre des poses avantageuses, qui mettent le corps en valeur.
3(XVIe) Qui tire vanité des avantages qu'il possède ou qu'il s'attribue. fat, orgueilleux, présomptueux, suffisant, vaniteux. « un pédant avantageux » (Duhamel). Un air, un ton avantageux.
⊗ CONTR. Désavantageux ; contraire, défavorable, fâcheux, nuisible, préjudiciable.

avantageux, avantageuse adjectif Qui offre un avantage, un profit ; intéressant, profitable : Marché avantageux. Une solution avantageuse pour tous. Dont le prix est intéressant, compte tenu de la qualité, de la quantité, de l'usage, etc. ; se dit de ce prix lui-même ; économique. Qui est à l'avantage de quelqu'un ou de quelque chose, qui est propre à le favoriser, à le faire valoir ; flatteur : Avoir une idée trop avantageuse de soi-même. Se dit de l'attitude de quelqu'un qui cherche à se mettre en valeur avec complaisance, qui tire vanité de ses qualités réelles ou supposées ; fat, suffisant : Prendre des airs avantageux.avantageux, avantageuse (synonymes) adjectif Qui offre un avantage, un profit ; intéressant, profitable
Synonymes :
Contraires :
- désavantageux
- préjudiciable
Dont le prix est intéressant, compte tenu de la qualité...
Synonymes :
- intéressant
Contraires :
- onéreux
Qui est à l'avantage de quelqu'un ou de quelque chose, qui...
Synonymes :
- élogieux
Se dit de l'attitude de quelqu'un qui cherche à se...
Synonymes :
- fat
- poseur (familier)
- présomptueux
- prétentieux
Contraires :
- défavorable
- déplorable
- fâcheux

avantageux, euse
adj.
d1./d Qui procure des avantages. Prix avantageux.
d2./d Flatteur. Avoir une opinion avantageuse de qqn.
d3./d Vain, présomptueux. Prendre un air avantageux.

⇒AVANTAGEUX, EUSE, adj.
I.— [En parlant de choses]
A.— [En parlant d'une affaire, d'une situation, etc.] Qui procure un avantage. Poste, traité avantageux (Ac. 1798-1932) :
1. — C'est pourquoi, continua le Père, je réclame l'obéissance que vous me devez, et j'exige que, sous quinze jours, vous soyez l'époux de la femme que je vous destine; c'est un mariage honorable et avantageux.
KARR, Sous les tilleuls, 1832, p. 59.
2. Quelle explication avantageuse et combien elle est commode!
H. POINCARÉ, La Valeur de la sc., 1905, p. 208.
3. Il est très flatteur et très avantageux d'être la maîtresse d'un ministre. Gurau ne la quitterait pas; (...). Pécuniairement, il l'aiderait davantage.
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Le 6 octobre, 1932, p. 126.
4. C'est aussi parce que le mensonge est avantageux, flatteur, plaisant (tout au moins pour le plus grand nombre), tandis que la vérité gêne et blesse toujours quelques-uns par quelques côtés.
GIDE, Journal, 1934, p. 1205.
SYNT. Dans le vocab. comm. et financier. Les conditions matérielles les plus avantageuses (H. CHARDON, Les Trav. publ., 1904, p. 189), commerce, placements, prix (plus) avantageux. Trouver une situation plus avantageuse (LARBAUD, Fermina Marquez, 1911, p. 213), tirer le parti le plus avantageux de ses capitaux (SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 181).
Cour. et fam. Économique, qui fait de l'usage :
5. [Chez le cordonnier :] Ernest, ceux-là sont trop justes, je t'assure. Tu comprends, quand on grandit, il faut des souliers avantageux.
J. RICHEPIN, Le Pavé, 1883, p. 122.
Spéc., DR. Part avantageuse. ,,Préciput que l'aîné prenait en plus de la part des autres frères et sœurs dans la succession familiale`` (LEP. 1948).
B.— [En parlant d'une vue de l'esprit, d'un point de vue, etc.] Qui est à l'avantage d'une personne, en sa faveur :
6. Ce qui constitue l'essence du talent, le désir de montrer la pensée sous un jour avantageux, leur eût semblé une frivolité, comme la parure des femmes, qu'ils traitaient nettement de péché.
RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1883, p. 147.
SYNT. Avoir une opinion, une idée avantageuse de qqn. Mettre, présenter qqc. sous un jour avantageux (Ac. 1835-1932).
Spéc. [En parlant d'un trait du comportement, etc.] Qui met les attraits physiques d'une personne en valeur :
7. Il avait dû lutter contre des obstacles de nature, contre son organe, contre sa taille, contre un extérieur peu avantageux.
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 359.
SYNT. Couleur, coiffure, parure avantageuse (Ac. 1798, 1835), mine avantageuse (BESCH. 1845), une taille fort avantageuse (MAURIAC, La Vie de Jean Racine, 1928, p. 45).
II.— [En parlant d'une pers.] Qui se met (trop) ostensiblement en valeur, qui cherche à prendre avantage sur les autres ou à se targuer d'avantages qu'il est seul à s'attribuer :
8. ... au lieu d'un homme armé de la lyre, un petit singe, sans manières, sans portée, sot et avantageux, qui peut avoir de l'esprit à l'Houmeau, mais qui devient à Paris un garçon extrêmement ordinaire?
BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 174.
9. Il y avait là-dedans toute la naïveté de la jeunesse, qui est un peu égoïste, ou plutôt un peu avantageuse en amour, et qui croit aussi largement au bonheur qu'elle donne qu'à celui qu'elle reçoit.
DURANTY, Le Malheur d'Henriette Gérard, 1860, p. 24.
P. ext. Avoir, prendre un ton, un air avantageux (Ac. 1835-1932), un ton haut et avantageux (THIERRY, Récits des temps mérovingiens, t. 2, 1840, p. 351) :
10. La plupart des députés se présentaient d'un air avantageux, étrennaient des redingotes neuves, s'attardaient devant l'urne...
DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, p. 344.
11. Cette plénitude aisée. Ce gonflement de sa puissance. Ce ton comme avantageux. Et presque provocant. Cette courbe d'orgueil. Cet avantage pris, enlevé. Cette sorte de ton tout particulier.
PÉGUY, Victor-Marie, comte Hugo, 1910, p. 753.
Rem. ,,On dit d'un homme qui est attentif à prendre toutes sortes d'avantages au jeu, et à profiter de tout, qu'il est avantageux au jeu`` (Ac. 1798).
PRONONC. :[], fém. [-].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1418 « (d'une chose) qui apporte de l'avantage, commode » (CAUMONT, Voy. à Jérus., 81, La Grange ds R. Hist. litt. Fr., t. 4, p. 129 : Et c'est une place moult avantajose); 1421 (GHILL. DE LANNOY, Œuvres, 102, Potvin, ibid.); 2. fin XVIe s. « (d'une pers.) qui tire vanité d'avantages qu'il s'attribue » (L'EST., Mém., 2e p., p. 518 ds GDF. Compl. : Il est homme fier, haut a la main, et avantageus en paroles); cf. av. 1564 « hautain » (CALVIN, Serm. sur la premiere à Timothee, 17 ds HUG.); 3. [1527, FEW, t. 24 s.v. abante, 6 a]; 1640-51 « (d'une chose) qui est à l'avantage de qqn » (PERROT D'ABLANCOURT, trad. de Tacite, Germanie ds Dict. hist. Ac. fr. : Ils ont les cheveux blonds, les yeux bleus, un regard farouche, une taille robuste et avantageuse, le corps incapable d'un long travail).
Dér. de avantage; suff. -eux.
STAT. — Fréq. abs. littér. :755. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 480, b) 722; XXe s. : a) 848, b) 1 050.
BBG. — BERNELLE (A.). L'Intermédiaire des ling. curieux. Vie Lang. 1957, p. 381. — LEP. 1948.

avantageux, euse [avɑ̃taʒø, øz] adj.
ÉTYM. 1418; de avantage.
1 Qui offre, procure un avantage. 1. Bon; beau, bienfaisant, favorable, heureux, intéressant, précieux, profitable, salutaire, utile. || Marché, traité avantageux. || Une place avantageuse. || Occasion avantageuse. || Prix avantageux. Économique.Par métonymie. || C'est avantageux. || Les bananes sont avantageuses, cette année.
1 Ce qu'il y a d'avantageux pour vous, c'est qu'il est amoureux de votre fille.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, IV, 5.
2 Il est dangereux de trop faire voir à l'homme combien il est égal aux bêtes sans lui montrer sa grandeur (…) Mais il est très avantageux de lui représenter l'un et l'autre.
Pascal, Pensées, VI, 418.
3 La condition d'un mariage avantageux est aussi souhaitable suivant le monde qu'elle est vile et préjudiciable selon Dieu.
Pascal, Extrait d'une lettre à Mme Périer, 1659.
4 Les Capétiens purent citer à leur cour de justice des princes plus puissants qu'eux comme les Plantagenets. En somme, le roi de France retenait de la féodalité ce qu'elle avait d'avantageux pour lui : c'était un article d'exportation.
J. Bainville, Hist. de France, p. 58.
4.1 Elle devrait gagner de l'argent; les fruits sont avantageux, cette année (…)
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 52.
2 (1527). Qui est à l'avantage de qqn, propre à le flatter, à lui faire honneur. Favorable, flatteur. || Présenter qqch. sous un jour avantageux (Académie). || Il a une idée assez avantageuse de lui-même.Vieilli. || Un portrait, un rôle avantageux. || Coiffure, couleur avantageuse. Seyant.
5 Parbleu ! Chevalier, tu jouerais là-dedans un rôle qui ne te serait pas avantageux.
Molière, la Critique de l'École des femmes, 6.
6 Il me montra toute l'affaire exécutée d'une manière, à la vérité, beaucoup plus galante et plus spirituelle que je ne puis faire, mais où je trouve des choses trop avantageuses pour moi.
Molière, l'École des femmes, Préface.
7 (…) croyant le blâmer (mon discours) ils en ont donné l'idée la plus avantageuse que je pouvais moi-même désirer.
La Bruyère, Disc. de réception à l'Acad., Préface.
8 Il en avait fait un portrait fort avantageux.
Antoine Hamilton, Mémoires du comte de Gramont, 4.
9 Si j'avais fait concevoir une opinion avantageuse de moi chez Phénice, tous les comédiens en jugèrent encore plus favorablement lorsque j'eus dit en leur présence une vingtaine de vers seulement.
A. R. Lesage, Gil Blas, VII, 7.
10 Le roi s'en expliqua même à son dîner d'une manière peu avantageuse pour le parlement (…)
Saint-Simon, Mémoires, I, 320.
3 Vx ou littér. Bien fait, agréable à voir. Beau. || Taille avantageuse.
11 Il y a ici une demoiselle (…) d'une taille fort avantageuse.
Racine, Lettres.
12 Charles XII était d'une taille avantageuse et noble (…)
Voltaire, Hist. de Charles XII, 8.
(Personnes) :
12.1 J'aurais dû, peut-être, en finir une bonne fois avec toutes ces sales places et sauter le pas, carrément, de la domesticité dans la galanterie, ainsi que tant d'autres que j'ai connues et qui — soit dit sans orgueil — étaient « moins avantageuses que moi ».
O. Mirbeau, le Journal d'une femme de chambre, p. 20.
4 (Fin XVIe). Qui tire vanité des avantages qu'il possède ou qu'il s'attribue. Fat, orgueilleux, présomptueux, suffisant, vaniteux. || Un homme avantageux.
13 Le nom de petits-maîtres qu'on applique à la jeunesse avantageuse et mal élevée (…)
Voltaire, le Siècle de Louis XIV, 4.
14 Ce cadet de Gascogne (…) avantageux, confiant en lui-même, plein de jactance, brillant d'ailleurs et aimable, un peu comique (…)
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. IV, III.
15 (…) je parcourais les routes de la Champagne en société d'un pédant avantageux, nanti de moins de lettres que de toupet.
G. Duhamel, Discours aux nuages, I, p. 10.
16 S'il est un domaine où la modestie devrait être la règle, n'est-ce pas la sexualité, avec tout ce qu'elle a d'imprévisible ? Mais non, c'est à qui sera le plus avantageux, même dans la solitude.
Camus, la Chute, p. 75.
Un air, un ton avantageux. || Prendre des poses avantageuses.
N. (surtout au masc.). Vieilli. || Faire l'avantageux.
CONTR. Désavantageux. — Contraire, défavorable, fâcheux, funeste, nuisible, pernicieux, préjudiciable.
DÉR. Avantageusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • avantageux — Avantageux …   Thresor de la langue françoyse

  • avantageux — avantageux, euse (a van ta jeû, jeû z ) adj. 1°   Qui apporte de l avantage. La manière de cultiver la plus avantageuse. Ses exploits furent avantageux à l empire. Fortifier son camp dans le lieu le plus avantageux. Nous avons eu le dessous dans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • avantageux — AVANTAGEUX, EUSE. adj. Qui apporte de l avantage, qui produit de l avantage. Je ne vois pas en quoi cela vous est avantageux. Ce n est pas une chose qui vous soit avantageuse. Elle a trouvé un parti avantageux. Condition avantageuse. Traité… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • avantageux — Avantageux, [avantag]euse. adj. Qui apporte, qui produit de l avantage. Je ne vois pas en quoy cela vous est avantageux. ce n est pas une chose qui vous soit avantageuse. elle a espousé un party avantageux. condition avantageuse. traité… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • AVANTAGEUX — EUSE. adj. Qui apporte, qui produit de l avantage. Je ne vois pas en quoi cela vous est avantageux. Ce n est pas une chose qui vous soit avantageuse. Elle a trouvé un parti avantageux. J ai su tirer de cet événement un parti avantageux. Résultats …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • avantageux — adj. avantazhyeû (Saxel.002) / avintajeu (Albanais.001) / eû (Villards Thônes), ZA, E. A1) v. , être avantageux (ep. de la laine qu on tricote) : fâre de l étandouha <faire de l étendue> (002), fére d profi (001). A2) être avantageux (ep. d …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • AVANTAGEUX, EUSE — adj. Qui apporte, qui produit de l’avantage. Je ne vois pas en quoi cela vous est avantageux. Ce n’est pas une chose qui soit avantageuse pour vous. Elle a trouvé un parti avantageux. J’ai su tirer de cet événement un parti avantageux. Un marché… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • avantageux — avan|ta|geux [... ʒø:] <fr. > (veraltet) vorteilhaft, einträglich …   Das große Fremdwörterbuch

  • avantageuse — ● avantageux, avantageuse adjectif Qui offre un avantage, un profit ; intéressant, profitable : Marché avantageux. Une solution avantageuse pour tous. Dont le prix est intéressant, compte tenu de la qualité, de la quantité, de l usage, etc. ; se… …   Encyclopédie Universelle

  • ageux — avantageux courageux désavantageux marécageux nuageux ombrageux orageux outrageux partageux …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”